Publié par Laisser un commentaire

Excel : comment générer un nombre aléatoire ?

nombre donnée aléatoire excel ALEA alea.entre.bornes fonction

Générer et utiliser un nombre aléatoire peut sembler bizarre quand la marque de fabrique de la finance est de tout vouloir maitriser ! La bonne utilisation d’Excel vise même à éliminer toute approximation ! Pour autant, savoir générer des nombres aléatoires rapidement vous sera bien utile dans de nombreux cas, surtout lorsque vous construisez ou testez vos fichiers :

Les nombres aléatoires pour rechercher des aberrations…

En effet, ces nombres aléatoires vous seront bien utiles pour tester la fiabilité de vos réalisations sous Excel lorsque vous créez :

  • une nouvelle analyse graphique,
  • un business case sensible à la volatilité de quelques paramètres,
  • ou un calcul reposant sur un nombre conséquent de données.

Par leur volatilité (maitrisée, nous allons le voir) et leur capacité à se renouveler, les nombres aléatoires fournis par Excel sont un bon moyen de tester nos créations. En effet, on identifie généralement assez vite un résultat aberrant en renouvelant plusieurs fois le jeu de données obtenu.

Les deux fonctions à connaitre pour générer des nombres aléatoires

La fonction ALEA()

La fonction ALEA(), sans rien mettre entre les parenthèses, renvoie un nombre aléatoire contenu entre 0 et 1… avec 15 décimales…

Bien sûr, vous pouvez insérer ce résultat dans n’importe quel calcul.

La fonction ALEA.ENTRE.BORNES()

La fonction ALEA.ENTRE.BORNES(borne_inférieure ; borne_supérieure) renvoie un nombre entier compris entre les deux bornes que vous lui aurez indiqué en argument.

Là encore, vous pouvez insérer ce résultat dans n’importe quel calcul. Cela peut par exemple vous permettre de simuler une progression d’année en année avec un taux de variation aléatoire :

Valeur_periode_n = Valeur_periode_n-1*(1+ALEA.ENTRE.BORNES(-20;50)/1000)

La Valeur_periode_n aura une progression comprise entre -2% et +5% par rapport à la Valeur_periode_n-1.

NB : la fonction ALEA.ENTRE.BORNE() ne renvoyant que des entiers, il vaut mieux éviter d’avoir des bornes trop proches :

  • ALEA.ENTRE.BORNES(-2;5) ne renverra que 8 valeurs possibles (-2 ; -1 ; 0… ; 4 ; 5)
  • ALEA.ENTRE.BORNES(-20;50)/10 renverra 80 valeurs possibles en considérant 1 chiffre derrière la virgule… mais toujours dans le même intervalle [-2 ; +5].

Renouveler votre jeu de données aléatoires : bien choisir son mode de calcul

Les nombres aléatoires se renouvelleront différemment selon le mode de calcul de votre fichier Excel. Le mode de calcul est modifiable dans le menu Données, via le bouton « Options de calcul » :

données nombre aléatoire aléatoires menu donnée option calcul mode Automatique manuel Excel fonction
Optez pour le mode de calcul qui correspond le mieux à votre utilisation d’Excel

Si vous êtes en mode de calcul automatique, la valeur des cellules dépendant des fonctions ALEA() ou ALEA.ENTRE.BORNES() seront recalculées à chaque fois que vous modifierez une cellule…

Sans avoir à modifier de cellule, vous pouvez simplement régénérer les calculs en appuyant sur F9, pour mettre à jour l’ensemble du classeur, ou sur Shift+F9 pour ne mettre à jour que l’onglet actif.

Si vos calculs sont complexes ou que vos fichiers sont « lourds », une mise à jour de tous les calculs à chaque modification peut vite devenir pénible voire très chronophage…

Mieux vaut opter dans ce cas pour le mode de calcul manuel.

Dans ce cas, la mise à jour des données aléatoires ne s’effectuera que lorsque vous recalculerez le classeur (F9) ou l’onglet actif (Shift+F9). Cela peut être un peu déroutant quand on n’en a pas l’habitude, mais c’est une option vitale passée une certaine taille / complexité de fichier !…

Quelques applications utiles des nombres aléatoires

Un jeu de données de base test

Vous souhaitez tester une idée d’analyse graphique ou en tableau ?

Ne perdez pas de temps à construire une base avec des données par pays, par produit, en valeur et en volume… autant faire vite et créer un jeu de donnée à partir de données aléatoires ! Le but est de tester la restitution de votre analyse, pas d’analyser votre périmètre… pas encore du moins. Si votre analyse est techniquement faisable et semble pertinente, alors vous prendrez le temps de la « brancher » sur vos données.

Tester la sensibilité dun business case

Un Business case repose toujours sur un jeu d’hypothèse dont vous testerez la sensibilité.

Utiliser des nombres aléatoires vous permettra de tester le comportement de vos calculs. Rien de tel pour tester les limites… entre les bornes que vous fixerez.

Nous verrons dans un prochain article qu’Excel propose des outils bien plus puissants, mais les nombres aléatoires permettent de tester la fiabilité des calculs et de repérer d’éventuelles aberrations.

Construire des templates à utiliser par vos collègues

Plutôt que de fournir des fichiers vides à remplir à vos collègues (financiers ou opérationnels), il est toujours plus agréable (et pédagogique !) de voir quel peut en être le résultat.

Identifiez clairement les plages de cellules à remplir (fond en couleur par exemple), et pré-remplissez-les avec des données aléatoires entre des bornes crédibles. Il faut juste veiller à ce que toutes ces cellules soient bien remplacées par de véritables données ! 

A titre d’illustration, c’est bien ce que je fais dans les tutos de TutoffiX ! Ceci vous permet en découvrant un de ces fichiers de pouvoir faire varier les données et de tester leur fonctionnement bien plus dynamiquement !

J’espère que cet article contribuera à améliorer vos réalisations quotidiennes ! Si vous avez des questions ou des remarques, laissez-moi un commentaire. Les questions comme les bonnes pratiques se partagent !

Partagez vos questions, vos connaissances et vos expériences !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.